Ciné-concert du film Bordeline à la Cinémathèque de Toulouse  

 

Le 13 Octobre dernier, les élèves de l’école ACFA assistent au Ciné-concert du film "Borderline" à la cinémathèque de Toulouse. A cette occasion, les étudiants de la formation Réalisateur/Monteur, nous donnent leurs impressions décousues, comme le film, suite au visionnage de cette œuvre réalisée par Kenneth Macpherson, un film muet dit « avant-gardiste » à son époque, accompagné du live musical donné par le duo « Réflections ».  

 

film borderline

 

Le retour des étudiants

 

Sébastien RAMBAUD // Pascaline ROUSSEL // Lilou BUISSON // Anthony BAYLAC - RM1 interviewées par Cyril Jouhanneau  

Le texte suivant a été rédigé de façon à répondre à la symbolique de l'oeuvre "Borderline". Il est donc, de façon voulu, écrit avec une syntaxe particulière afin de donner du sens entre l'avis des étudiants, et l'oeuvre elle-même. 

 

"Je  n’  ai pas vr a im  ent c om pr is le fi lm, tro p d’ élém en ts  so nt r estés  inc om  pris p  ou r m oi. L   a tr a me scéna  ris tiq ue yest vo lon tair e ment énig matique et in com préhe nsible, ce  q ui m’a d’a utant plus dé stabilisé et  perD u.  

Créé de toutes pi è ces pour l’occasion, le conc ert fut transper çant et m’a fortement aidé à glisssser dans le film. Et lor squ’ils cessaient de jouer, le si len ce pesant créait une tension à l’image. Parfaitement synchronisé avec le film, il m’est arrivé d’en oublier que c’était du direct.  

J’ai tro uvé le film diff ici Le, ext r ême ment différe nt d ’un Ch ar l ie C hapli n. Les c odes so n t                                                       trè s loi tains, in co nnus de moi, je se ns que c’est u n fi lm d’un au tre  tempS. 

Bien que la qualité d’image soit très vieille, j’ai trouvé certains plans extrêmement beaux. Le un peu fil m long par mo ment, nota m ment à la fin mais c’es t une  exp é rien ce que je n e r egr ette pas d’a voir vé cue. Ce fut  com me un  v o yage ve rs un ci néma  inc onnu et my sté ri e ux.  Mais ce n’est pas pour autant que je n’ai pas aimé ! Cer t a i nes sc è nes m’ont vra im enT plu bien que j’en co mp ren ais va g ue ment le se nS.    

Le m/o/n/t//a/g/e, p/ar/fo/is tr/è/s dy//n/a/m/iqu/e éga//le/me/nt m/’a s/ur/pr/is, j/e n/e pe/ns/a/is p/as //e/n vo/i/r un /c//o/m//me ç/a p/o///ur un/ f/il/m d/e l’/é/p//o/q/u/e. 

L'air était froid, austère. La salle de cinéma dans laquelle je m'enfonçais aussi. Se tenait là le visage illuminé de mes bourreaux. 1h20 de débauche. Seul le tissu du siège m'empêchait de complètement vriller. Le mardi 13 octobre 2020, il y avait  un ciné-concert à la Cinémathèque de Toulouse ! Le film projeté était le bien nommé Borderline, de Kenneth Macpherson, 1930. "