Ariane Brodier, comédienne, animatrice, humoriste et écrivaine, a rendu visite à nos étudiants de la Résidence de Création Cinéma pour un projet de fiction engagé.

 

Aujourd'hui, nous sommes le 7 janvier 2020. Une semaine de rentrée marquée par la présence d'une personnalité portant un projet autant artistique qu'humain. Ariane Brodier n'est pas seulement sur les devants de la scène depuis presque 20 ans, elle est aussi engagée dans l'association Stop Bébé Secoué. Cette dernière milite pour la protection des nourrissons victimes du SBS (Syndrome du Bébé Secoué), violence qui tue plusieurs dizaines d'enfants chaque année. 

C'est de son parcours artistique scénique, de son expérience dans le milieu télévisé et de son engagement dans cette cause, qu'Ariane est venue témoigner. Cette rencontre, c'est aussi le moyen d'échanger sur un projet concret pour les étudiants en cinéma d'ACFA Multimédia. 

 

Ariane Brodier ACFA Multimédia

 

ACFA : Depuis 2002, vous avez été très exposée dans les médias. D'abord comédienne, puis animatrice, humoriste et maintenant écrivaine. Pouvez-vous nous parler de vos ambitions artistiques ?

 

En effet, je suis issue d'une formation d'école de lettre et j'ai poursuivi dans les Studios Pygmalion. Assez rapidement j'ai été exposée en tant qu'animatrice ou invitée dans différentes émissions télé comme Tubissimo, le Morning Live, Service Maximum, Morandini, Vendredi tout est permis... J'ai écrit des papiers autant sur des sujets de politique que sur du divertissement. Mais j'étais toujours suivie par cette envie de faire de la fiction. A 30 ans, je retourne vers mon activité de coeur : le théâtre, en créant un one woman show que j'ai joué plusieurs années. Aujourd'hui, je suis maman, et mon but est de revenir vers la création de spectacle, à savoir un autre one woman show et une pièce de théâtre. 

 

ACFA : Pouvez-vous nous expliquer en quelques mots l'objet de votre venue à ACFA ?

 

Je suis venue rencontrer les étudiants de la Résidence de Création Cinéma d'ACFA pour parler du Syndrome du Bébé Secoué et de l'association. Nous avons pour but de prévenir les gens et d'informer. C'est un geste beaucoup trop fréquent qui tue 40% des bébés qui en sont victimes. Nous voulions créer une réelle entité filmique autour de ce sujet et pas seulement un spot publicitaire. Les images marquent et le film reste bien plus longtemps en tête. C'est pourquoi nous avons proposé ce projet aux étudiants en Cinéma d'ACFA Multimédia. Ils ont été très réceptifs et les idées de scénarios que nous avons évoquées sont déjà très prometteuses. 

 

ACFA : Quel conseil avez-vous à donner à nos élèves, futurs professionnels du milieu du cinéma ? 

 

Sans hésiter : FAIRE. Faire les choses soi-même et se nourrir de ses expériences, de ses échecs. Ne jamais se frustrer. En bref, créer, faire ! 

 

ACFA : Métier passion : illusion ou challenge selon vous ? 

 

Comme tous les métiers, les métiers dits de passion nécessitent de travailler, beaucoup. L'image, la télé, c'est un milieu où il ne faut pas compter ses heures mais quand on aime, on peut ! Aujourd'hui, moi aussi je retourne vers cette passion de l'écriture et de la réalisation, il ne faut simplement rien lâcher.

 

---

 

Un projet filmique prometteur pour cette année de Résidence de Création, où les élèves sont emballés par la réalisation de ce moyen-métrage à l'ambition engagée ! 

 

Un grand merci à Ariane Brodier pour son témoignage et son accompagnement. A très bientôt pour l'étape suivante : le scénario. 

 

ariane brodier